RELIGION VS SPIRITUALITÉ




Dans mon précédent article, je vous avais parlé de la nuance que je voyais entre religion et spiritualité. Aujourd'hui, j'ai décidé d'y consacrer un article complet car il est très important pour moi de vous expliquer comment je vois les choses, et pourquoi j'ai dû faire cette nuance par moi-même pour m'aider à avancer. 

Comme je vous l'ai déjà expliqué, je suis née dans une famille musulmane. On m'a appris que je devais croire en Dieu, et que je devais réaliser tout un tas de pratiques plus ou moins bizarres pour le remercier de ce qu'il faisait pour moi (???). 

Or, en grandissant, j'ai commencé à m'éloigner de plus en plus de la religion, parce qu'elle ne représentait qu'un obstacle à mon épanouissement (j'avoue que ça, j'ai eu du mal à le dire à voix haute au départ). Quand on est né dans une famille religieuse - et c'est encore plus vrai dans la religion musulmane où il est très facile d'entrer mais quasiment impossible de sortir -, on a ce ressenti très étrange quand on enfreint les règles pour la première fois... vous savez, comme quand on fait une connerie à l'école et qu'on sait qu'on va être puni, mais là, il s'agit de "punition divine". On ne sait pas trop ce qu'il va nous arriver, quand ça va tomber, si ça va faire mal, mais... on a réellement peur. Trop bizarre.

Une fois cette peur dépassée, je me suis rendue compte que j'avais l'air totalement ridicule parfois. Sincèrement, il y a des personnes qui pensent qu'ils seront punis d'avoir mangé de la main gauche plutôt que de la droite, ou d'avoir raté une des 5 prières de la journée. J'en faisais partie.  

Mais ensuite, après avoir osé rejeter quelque chose d'aussi lourd, je me suis posée la question : est-ce que cela veut dire que je ne crois plus en rien ? 

La réponse est non

Au fur et à mesure du temps, lorsque je me suis détachée de ce qu'on m'avait donné, et que je me suis mise à réfléchir sérieusement à ce que MOI je pensais et à ce que je voulais, je me suis rendue compte d'une chose très importante et très personnelle : dans ma vie quotidienne, je perçois constamment des signes.
Ce que j'appelle des signes, et qui n'aura peut-être pas la même signification chez tout le monde, ce sont des signes d'une chose qui est bien présente, à mes côtés, au quotidien. Des signes qui m'ont fait croire petit à petit au destin, et de plus en plus fort chaque fois. Ça fait très cliché dit comme ça, mais c'est vraiment ce que je ressens. 

Alors j'ai dû chercher comment appeler ça. J'ai dû chercher comment nommer cette très forte croyance que je porte envers le destin, les signes de l'Univers, et j'ai découvert la spiritualité. J'oppose sincèrement la spiritualité que j'éprouve envers l'Univers et la religion que l'on a voulu m'imposer à la naissance, car elles n'ont pas eu les mêmes effets sur moi, sur ma vie, et je ne les ressens pas de la même manière. La spiritualité a fait de moi quelqu'un de meilleur, et elle est très importante pour moi. Alors oui, je crois au destin, je crois en "quelque chose", qui me guide sur mon p'tit chemin de vie. Je ne cherche pas particulièrement à mettre d'étiquette là-dessus, je ne prétends pas tout connaître de ce qui existe réellement. Je trouve que les Hommes qui ont écrit avec tant de détails les livres religieux ont fait preuve de beaucoup de prétention. Mais ce n'est que mon avis. 

Voilà, j'ai réussi à me frayer un chemin (plus ou moins) à travers tous ces points d'interrogations, et j'espère que vous aussi, qui me lisez, vous arrivez à comprendre quelque chose à ce qui nous entoure. Je tiens tout de même à repréciser ici que tout ce que j'écris est un ressenti personnel et je ne doute absolument pas que la religion ait pu venir en aide et servir de repère à bien des gens. Chacun voit midi à sa porte les gars. 

Posts les plus consultés de ce blog

LE BESOIN DE RECONNAISSANCE

LE SENTIMENT DE LIBERTÉ

MON CORPS M'APPARTIENT, AMINA SBOUI