UN MOIS UN PORTRAIT - Lise



Aujourd'hui, pour ma 2e édition d'Un mois, un portrait, j'ai décidé d'oublier les paillettes. Je ne vais pas vous parler d'une énième femme très célèbre, dont la vie a déjà fait l'objet de 12 livres autobiographiques et 3 long-métrages. Non, ce que j'ai envie de faire passer comme message cette fois-ci, c'est que des femmes inspirantes, il y en a à tous les coins de rue. On peut tous et toutes faire en sorte d'être des personnes inspirantes pour les autres.

Vous l'aurez remarqué, nous sommes déjà le 27 mars, et j'ai donc énormément tardé pour sortir mon deuxième portrait. Mais je ne conçois pas d'écrire sans y mettre toute ma conviction. Cette fois, j'ai trouvé la femme dont j'allais faire le portrait. Ça tombe bien, puisque cette fois, je la connais beaucoup plus personnellement.

Ce n'est pas une femme très connue; elle n'a pas gagné de médaille d'or, de disque d'or ou quoi que ce soit d'autre en or. Et pourtant, cette jeune femme a un coeur d'or. Il s'agit d'une très bonne amie, qui pourtant ne fait pas partie de mes amis depuis très longtemps, mais qui en a déjà tellement fait pour moi (et pourtant Dieu sait combien il est difficile pour moi d'être amie avec une fille). C'est ce genre de personnes très rares, qu'il vaut mieux ne pas laisser sortir de sa vie une fois qu'on l'a trouvée.

Elle est douce, profondément gentille et empathique, capable de donner sans recevoir. Elle essaye de tirer les autres vers le haut, de leur faire voir ce qu'il y a de meilleur en eux. Parfois je me demande vraiment d'où elle tire toute sa gentillesse. C'est celle qui m'a aidée à sortir de mauvaises situations, celle qui m'a fait voir le positif là où je ne voyais plus rien. 

Le problème c'est que face à autant de bonté et de fraîcheur, certains ont pu vouloir en profiter, ou ont tenté d'éteindre la lumière qu'elle dégage. Mais devinez-quoi, elle est BEAUCOUP TROP forte pour ça. Lise, c'est le genre de femme qui lutte, qui ne lâche rien, et qui ne se laissera jamais changer par les autres. 

Alors je voudrais en profiter pour lui dire ici à quel point je suis reconnaissante; je suis reconnaissante de l'avoir rencontrée, d'être aujourd'hui son amie, et de pouvoir constater à quel point elle fait face aux obstacles qui lui sont envoyés sans jamais perdre ce qui fait toute son authenticité. Et j'espère de tout mon coeur que ça n'arrivera jamais, parce que le monde a besoin de femmes comme Lise.

C'est précisément pour toutes ses raisons que j'ai tenu à faire son portrait aujourd'hui : Lise est une jeune femme merveilleuse, qui contribue à rendre le monde meilleur en essayant de rendre les autres meilleurs. Le seul problème, c'est qu'on ne lui dit sûrement pas assez. 

Alors je voudrais que chaque personne qui lit cet article se dise bien une chose : même si c'est dur, même si les gens ne sont pas assez reconnaissants, ou vous font du mal, ne les laissez pas gagner. Ne les laissez pas vous changer. Au contraire, soyez encore plus forts, encore plus souriants, encore plus vous-mêmes. Soyez toujours fidèle à vous-même, comme Lise. 

Kill them with kindness. 

Posts les plus consultés de ce blog

LE BESOIN DE RECONNAISSANCE

LE SENTIMENT DE LIBERTÉ

MON CORPS M'APPARTIENT, AMINA SBOUI