SE DÉTACHER DE L'OPINION DES AUTRES


C'est plutôt évident, mais pour réussir à changer, il faut apprendre à faire abstraction de l'opinion des autres. Évident, peut-être, facile, certainement pas. Et c'est un apprentissage qui se fait souvent à la dure, mais au moins il se fait.

L'avis des autres vous importe-il tant que ça ?

En mars, j'ai assisté avec ma grande sœur à une journée appelée "Master Class", qui consistait en une journée de conférences de la part de différentes auteures et coachs en tout genre. J'avoue que j'ai un peu regretté d'avoir payé pour ça; ce qui a été dit lors de ces conférences tombaient déjà sous le sens pour moi, et je me suis un peu ennuyée. Bref, passons. Mais s'il y a bien une chose qui a retenu mon attention ce jour-là, c'est l'une des coachs et son exercice auquel je ne m'attendais pas. Il s'agissait de prendre un petit morceau de papier, et d'y inscrire les noms des personnes dont l'avis compte pour vous. Votre mère, votre soeur, votre meilleure amie, votre chien; peu importe. Faites-le, et gardez toujours ce bout de papier sur vous, dans votre portefeuille ou dans la coque de votre téléphone. Le jour où quelqu'un vous donne son avis sans qu'il ait été sollicité, et qu'en plus de ça la personne en question vous rabaisse ou méprise vos idées, sortez ce papier. Si son nom n'est pas sur la liste, vous pouvez lui dire que vous vous passerez de ses conseils. Un peu comme en boîte : t'es pas sur la liste, tu rentres pas.
Cet exercice, simple mais efficace, vous fera comprendre à quel point l'avis des autres peut parfois venir vous parasiter pour rien. Si je ne t'ai pas demandé ton avis, tu peux passer ton chemin. Je pense qu'il est déjà assez compliqué comme ça de savoir ce qu'on veut vraiment, d'obtenir ce dont on rêve dans la vie, sans qu'en plus des parasites viennent en rajouter. Alors autant s'en débarrasser.

" L'acceptation de soi nous libère de l'opinion des autres "

Si on avait la possibilité de voir à quoi nos vies peuvent ressembler une fois que l'on a totalement fait abstraction de ce que pensent les autres, je pense qu'il y aurait beaucoup plus de personnes qui se lanceraient. Une fois la machine enclenchée, impossible de l'arrêter. Une fois qu'un Homme a goûté à la liberté d'agir sans se préoccuper des autres, impossible de le reconditionner. Alors, allez-y, lancer-vous : prenez une grande inspiration, et essayez d'imaginer ce que votre vie pourrait être si ce n'était pas pour un tel ou une telle, si personne ne vous disait quoi faire, si votre avis était le seul à prendre en compte. Si la vie que vous voyez alors est totalement différente de celle que vous vivez actuellement, je vous conseille d'y remédier. On n'en a qu'une.

Posts les plus consultés de ce blog

LE BESOIN DE RECONNAISSANCE

LE SENTIMENT DE LIBERTÉ

MON CORPS M'APPARTIENT, AMINA SBOUI