LE LÂCHER PRISE


Le simple fait d'écrire ces deux mots, ça me fait bien rire. Je m'apprête à écrire sur une chose que je n'arrive pas moi-même à appliquer dans ma vie, c'est quand même un comble. Genre faites ce que je dis mais pas ce que je fais. Mais c'est pas très important. Ce qui l'est, c'est que j'ai réalisé récemment à quel point il était crucial de lâcher prise, alors on va en parler ensemble.

Lâcher prise : c'est quoi ?!

On a déjà tous entendu à un moment ou à un autre " Bon allez, arrête de te faire du mal ; il faut que tu lâches prise de temps en temps " ou bien " Récemment j'ai décidé de lâcher prise ; ça m'a fait du bien ! ". Mais en soi, c'est quoi, lâcher prise ?


Et bien, pour moi (et moi seule, qu'on soit bien d'accord), lâcher prise signifie tout un tas de choses.


Lâcher prise, c’est faire preuve d’humilité et dire : je ne sais pas. Je ne sais pas tout, je ne peux pas tout savoir, je ne peux pas tout contrôler. J’admets que ceci me fait peur, j’admets que je n’arrive pas à contrôler cela. Lâcher prise, c’est admettre que nous n’avons pas la science infuse, et que nous avons encore des choses à apprendre.

Lâcher prise c’est reconnaître qu’une situation n’est plus saine pour nous ; qu’une personne de notre entourage n’est plus bénéfique et devient trop toxique. C’est accepter de se séparer de ce qui est mauvais pour laisser entrer ce qui est bon. C'est se libérer d'une emprise et se soulager d'un poids pour avancer.

Lâcher prise c’est accepter enfin de se sentir bien ; c’est accepter qu'en fin de compte, les choses ne sont pas aussi difficiles qu'on veut se le faire croire, et qu'il suffit parfois (souvent) de lâcher prise sur toute cette pression et ce besoin de contrôle permanent qui nous ronge, pour enfin voir les choses comme elles sont, pour laisser la vie faire son job et nous amener ce qui est bon pour nous, naturellement.


Lâcher prise, en fait, c'est faire taire son ego et se résoudre à être heureux. Car souvent, on est le propre créateur de sa souffrance, de ses problèmes, et si on devait être honnête, on se poserait une question, une seule et unique question, qui chamboulerait tout : "Ai-je envie d'aller bien ?". C'est assez marrant, car souvent, la réponse est non. On n'est souvent pas prêt à lâcher son malheur et ses problèmes, car ce serait lâcher sa zone de confort. Lâcher prise, c'est quitter sa zone de confort pour accepter d'aller là où on serait enfin heureux. Avouez que ça fait peur.


Mais lâcher prise, c'est nécessaire dans beaucoup de situations ; alors si vous voyez que ça n'avance pas, que les choses ne vont pas comme vous le voulez, que malgré tous vos efforts, rien ne semble fonctionner comme vous l'aimeriez , n'hésitez pas : lâcher prise. Tout finira par s'arranger à un moment ou à un autre, car c'est souvent quand on s'y attend le moins que tout nous sourit. Faites-moi confiance.

Posts les plus consultés de ce blog

LE BESOIN DE RECONNAISSANCE

LE SENTIMENT DE LIBERTÉ

MON CORPS M'APPARTIENT, AMINA SBOUI