LA SEULE PERSONNE QUE TU PEUX CROIRE C'EST TOI

 
 
Bon... Je sais, ça fait longtemps. Très longtemps. Mais vous savez ce que c'est, la vie, le quotidien, les aléas, les occupations et les distractions. 

En vérité, j'ai pas tellement d'excuses mais je ne m'en fais pas ; dans la vie, on a des périodes pour tout. Mon blog a représenté plusieurs années de ma vie, puis je me suis concentrée sur d'autres éléments et aujourd'hui me voici de retour. Peut-être ? On verra bien à la fin de cet article. 

Aujourd'hui j'aimerais dire quelque chose de spécial, d'important, de nécessaire à lire et entendre autant de fois que cela sera nécessaire : la seule personne que tu peux croire, c'est toi. 

Je ne sais pas exactement quels sont les éléments qui nous ont fait perdre le lien avec notre intuition (il paraît que c'est tendance de tout mettre sur le dos des réseaux sociaux alors pourquoi pas), mais je constate que dans notre société moderne, il est très facile de se perdre. Peu importe l'âge, on a tendance à se sentir perdu très facilement et pour plein de raisons différentes. Mais la raison principale, c'est la perte de connexion à soi. 

Dans le développement personnel, il n'est pas rare de rencontrer des gourous millionnaires vendant les mérites d'une méthode révolutionnaire ou d'un livre sacré qui changera votre vie. Au fond de nous, on sait tous pertinemment que la réussite d'une vie n'a rien à voir avec un livre ou une formation. Mais alors, pourquoi ça marche aussi bien ? 

C'est simple : on adore qu'une personne extérieure vienne nous dire comment vivre notre vie. C'est tellement plus simple et plus confortable que de prendre ses responsabilités pour la vie qu'on mène. Mais le fait est que si ces gourous ont pu s'incruster si facilement dans la vie de millions de personnes, c'est bien parce qu'on a perdu la connexion à soi. 

Réfléchissez-y : qui mieux que vous connaît votre histoire dans les moindres détails ? Qui mieux que vous peut connaître vos envies, vos rêves, vos talents et aspirations ? Qui mieux que vous peut vous dire de quoi vous êtes capables ? Alors, ne vous méprenez pas. Parfois, il est bon d'avoir un regard extérieur car nous sommes les premiers saboteurs de nos vies. Nous avons beaucoup de mal à nous faire confiance et à nous lancer dans les projets qui nous font peur. C'est un peu comme quelqu'un qui conduirait sa voiture, connaissant pertinemment les routes qu'il aimerait emprunter et qui, de temps à autre, demande son chemin à un passant pour être sûr qu'il ne se perd pas. 

Mais là, il est question de tout autre chose. Là, je vous parle de personnes qui ont abandonné les commandes de leur véhicule, ont payé très cher un inconnu pour conduire selon leur propre itinéraire et qui se laissent ainsi guider en plaçant une confiance aveugle dans leur chauffeur. Et un jour, plus ou moins lointain, ces personnes se réveilleront avec le sentiment d'être totalement perdues sur un chemin qui n'est pas le leur. A juste titre. 

Et si nous apprenions à renouer le lien avec notre intuition ? Cette petite voix, ce murmure qui s'est fait de plus en plus petit au fil du temps car nous avons refusé de lui laisser la place qu'il méritait jusqu'à ce qu'on ne l'entende plus. Pourquoi cette voix a-t-elle disparu ? 

Parce qu'en grandissant, nous avons préféré écouter les voix criardes et critiques des autres, de nos parents, de la société toute entière. Alors, jour après jour, cette voix d'enfant qui nous rappelait le chemin de notre propre bonheur intérieur s'est adoucie, adoucie, adoucie... jusqu'à ce qu'elle se fatigue trop, et ne puisse plus lutter contre les hurlements du reste du monde. 

La bonne nouvelle, c'est que cette voix, vous pouvez la retrouver. A force d'ignorer ce que les autres veulent et de vous concentrer sur vos envies profondes, vos rêves, vos véritables désirs, vous finirez par réentendre ce doux murmure amical qui vous soufflera, lorsque ce sera nécessaire, les choix que vous devez prendre. Fermez les yeux, respirez profondément et interrogez cet enfant qui sommeille en vous, qui ne vous a jamais réellement quitté.

Personne n'est aussi bien placé que vous pour savoir exactement ce dont vous avez besoin, à quel moment vous en avez besoin et pourquoi. Il faut dire que, souvent, nos choix personnels ne semblent pas évidents de l'extérieur. Il n'est pas rare qu'ils soient incompris par les autres, et de ce fait remis en question par nous-mêmes. Mais n'oubliez pas : chaque vie est différente. Chaque personne est différente. Alors, si vous avez un choix à faire, un questionnement qui vous taraude, faites abstraction de tout avis extérieur et consultez votre voix intérieure. Parce que, croyez-le ou non, cette petite voix n'a que votre bonheur à cœur. Encore faut-il écouter...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN MOIS UN PORTRAIT - Masih Alinejad

UN MOIS UN PORTRAIT - Malala

LE BESOIN DE RECONNAISSANCE